Dossier principal pour le préfet

jeudi 28 septembre 2006
par  ConsulTram
popularité : 19% Enregistrer au format PDF

 Doc 1 :

PNG - 341.1 ko


PNG - 343.5 ko


PNG - 376.1 ko

rue de la Roë
(en deuxième coupe ajoutée au dossier d’enquête publique à notre demande…)

 Doc 2 :

Liste exhaustive des informations mises à la disposition de la commission d’enquête relative à la fréquentation des bus angevins dans le dossier de l’enquête publique.

Document intitulé : Etude d’impact

PNG - 486.6 ko

Extrait de la page 123 /417 (que l’on retrouve aussi en page 17/89 de la notice explicative)

Remarque : nous avons ajouté les numéros de certaines lignes et des repères géographiques : quartiers et villes.

On remarquera l’absence de données chiffrées. En particulier la fréquentation de la ligne 9 de bus qui deviendrait une ligne de tramway. On ne connaît pas également la décroissance du trafic lorsque l’on s’éloigne du CHU en remontant vers Avrillé, ni la fréquentation annuelle globale des lignes. Cette dernière information est très corrélée à l’efficacité et la rentabilité effective d’une ligne de tramway.

Il est mentionné d’autre part dans le texte associé à cette figure que les lignes 1, 2, 3 et 6 captent chacune plus de 10% de l’offre urbaine, mais rien sur la ligne 9 ! On indique aussi que la ligne Roseraie – Belle Beille capte 16.8% de la fréquentation journalière mais sans préciser la fréquentation côté Belle-Beille qui aurait pourtant permis d’illustrer son influence. On indique encore que la ligne 2 Monplaisir-Trélazé capte 14% du trafic mais toujours impossible de comparer avec la ligne 9.

Page IX / XXII : Justification de la ligne Avrillé / Roseraie sans chiffrage. Le quartier de Monplaisir est curieusement éclipsé du débat alors qu’il est un axe majeur de circulation comme le dénote le PDU.

Page 158/417 : Quelques chiffres méritent des explications :

- Le nombre de déplacements en transport en commun du bassin d’Avrillé est de 2072 et celui de Belle-Beille de 2411. La faible différence est curieuse.
- La clientèle tramway en entrée du centre-ville d’Angers est supérieure pour Avrillé !
- On affecte seulement la clientèle du CHU à la ligne d’Avrillé alors que sur le plan de la série 1 (page 159/417), la ligne qui va vers Belle-Beille longe le CHU également.

Document intitulé : Notice explicative

Pages 17 à 20/89 : On précise que les lignes 1 et 2 représentent 30% du trafic, et que les lignes 1,2,3,6,5 et 8 réalisent chacune plus de 10% ou plus de l’offre. On y trouve également un très beau tableau qui donne beaucoup d’informations comme l’offre kilométrique annuel, mais décidemment toujours rien sur la fréquentation de la ligne 9 !

Pages 25 à 28/89 : On définit des bassins de population et nous savons qu’il y a eu des études sans plus de justifications chiffrées. En particulier la ligne proposée par ConsulTram n’est pas étudiée (Belle Beille – Hôpital - Roseraie). Elle relie pourtant les deux bassins de plus grande fréquentation !

Page 69/89 : Enfin une visualisation des montées descentes par station pour la future ligne de tramway. Mais comme nous n’avons aucune information pour comparer, comment faire ?

En conclusion les commissaires enquêteurs ne disposaient que de très peu d’information sur la fréquentation des bus angevins. Les statistiques annexées à ce dossier auraient dû être présentées à minima dans le dossier de l’enquête publique. Seule la réponse du chef du projet aux commissaires enquêteurs fait foi sur la comparaison des chiffres.

Comment dans ce cas les commissaires enquêteurs ont-ils pu se faire une opinion juste sur le choix du tracé ?

Nous allons maintenant dans le document suivant insister sur la nature des informations qui auraient pu être insérée dans le dossier de l’enquête publique par souci d’objectivité.

 Doc 3 : Etude statistique de ConsulTram

Flux journalier :

A partir des statistiques données en annexe (Source COTRA), nous pouvons déduire très simplement le nombre de montées et descentes pour les lignes venant de Belle-Beille et d’Avrillé.

Pour simplifier la lecture, nous avons comptabilisé les montées et descentes de l’extrémité de la ligne jusqu’au bord de la Maine côté ouest.

Moitié de la ligne N° de la ligne Nombre de montées et descentes Nombre de montées et descentes moyennes sur 12 heures
Belle- Beille (station ESCA au pont de Verdun) 1 13355 1113
Beaucouzé (station Beaucouzé au pont de la haute chaîne) 8 5923 493
Bouchemaine (station Chantourteau et Val de Maine au front de Maine) 6 5391 449
Total flux venant de Belle-Beille 24669 2055
Moitié de la ligne N° de la ligne Nombre de montées et descentes Nombre de montées et descentes moyennes sur 12 heures
Avrillé (station la Dézière au pont de Verdun) 3 6964 580
Juigné/Avrillé (station Juigné au pont de la haute Chaîne) 9 4644 387
Total flux venant d’Avrillé 11608 967

D’autre part, si une ligne de bus prenait exactement le tracé du tramway défini par l’agglomération aujourd’hui, elle capterait globalement : 6957 montées/descentes par jour. Rappelons aussi que le tramway démarre à la station Ardennes à Avrillé et que nous avons considéré que les habitués du bus 9 venant de Montreuil-Juigné passeraient tous du bus au tramway.

Flux annuel :

Ligne 2004 2005 Evolution (2004 à 2005)
1 4 334 995 4 446 400 +2.56 %
8 1 924 658 2 000 800 +3.95 %
6 2 105 286 2 121 300 + 0.76 %
Total 8 364 939 8 568 850 +2.44 %
3 2 358 868 2 396 300 +1.58 %
9 1 758 331 1 755 700 - 0.15 %
Total 4 117 199 4 152 000 +0.84%

Source COTRA

Les conclusions de cette étude statistiques sont les suivantes :

  1. La figure 78 de l’étude d’impact insérée dans le dossier d’enquête publique est inexacte au vu de nos informations. Il est particulièrement anormal que les lignes 1 et 9 soient de la même couleur sur cette carte. On ne peut, avec cette seule figure, se faire une idée précise de la fréquentation des bus angevins. Le problème c’est que c’est le seul document inséré dans l’enquête publique qui donne une image des fréquentations comparées des lignes de bus !
  2. La ligne 9 qui sera remplacée par le tramway du côté d’Avrillé est celle qui a le taux de fréquentation le plus faible ! Si l’on cumule les montées et descentes de Montreuil Juigné et celles d’Avrillé (stations Juigné à Lizé), on arrive à 3300. La seule station dénommée IUT à Belle Beille a une activité de 2624 montées et descentes. C’est dire le poids de Belle-Beille relativement à la ligne 9. On remarquera également que c’est la seule ligne dont le trafic à baissé de 2004 à 2005… Il n’était pas possible pour les commissaires enquêteurs d’avoir accès à ces informations pertinentes.
  3. Le flux de Belle-Beille est supérieur à Avrillé et on se demande bien comment on a pu écrire le contraire à la page 158/417 de l’étude d’impact.
  4. Une ligne de tramway bien pensée venant de Belle-Beille peut capter un flux considérable car la liaison entre ses trois lignes est resserrée sur le boulevard Patton. Les zones qui seraient traversées sont très densément peuplées comme le montre les cartes du dossier de l’enquête publique (page 47/417 de l’étude d’impact). Comme le tramway est un transport attractif, on drainera d’autant plus de voyageurs.
  5. La ligne 3 provenant d’Avrillé restera en l’état. Il n’y aura donc que peu de transferts vers le tramway. D’autant plus que le tramway fait un détour vers les Capucins – Verneau – CHU éloignant les habitués des bus de la ligne 3 du centre ville.
  6. Le flux annuel provenant de Belle-Beille est supérieur à Avrillé. L’argument qui consiste à affirmer que les étudiants n’étant présents qu’une partie de l’année justifierait Avrillé est donc faux. C’est bien Belle-Beille qui est la ligne rentable !
  7. La fréquentation de la ligne 2 Eventard/Monplaisir cumule 6482 montées descentes. Cette ligne est donc également prioritaire par rapport à Avrillé.

En conclusion nous considérons que les commissaires enquêteurs ne disposaient pas de l’ensemble des informations suffisantes et pertinentes pour porter un jugement éclairé sur le tracé de la première ligne de tramway angevin.

Nous allons maintenant répondre à l’argumentation développée par le chef du projet.

 Doc 4 :

Commentaires de notre Collectif sur la lettre du directeur du projet transmis en juillet aux commissaires enquêteurs. Pour faciliter la lecture, nous avons modifié la typographie de nos commentaires.


Complément de réponse à Consultram du 13 juillet 2006

Monsieur LACOUR
Président
Commission d’enquête publique
Sur le projet de la première ligne de tramway

Angers, Le 12 juillet 2006

En complément de la note que je vous ai adressée le 5 juillet dernier, vous avez souhaité obtenir un commentaire complémentaire sur les estimations de fréquentation avancées par le collectif Consultram dans son rapport d’étape pages 16 et 17

Remarque liminaire

Les chiffres utilisés par Consultram (26 100 montées par jour à Belle-Beille vs 7 700 à Avrillé) sont en réalité des chiffres de Montées 1 descentes (cf. PDU p.152)

Ceci veut dire que ces chiffres totalisent les trajets aller ainsi que les trajets retour.

Cette précision est essentielle pour la suite.

1- Parkings relais

Comme indiqué dans ma note du 5 juillet dernier, le nombre de places offertes dans les parkings relais doit être affecté d’un coefficient de rotation que l’on peut estimer à 2.
=> 660 places x 2 = 1 320 voitures/jour

On va tenir compte d’un coefficient de remplissage des parkings en jour ouvrable de 75 % :

=> 1320 x 0,75 = 990 voitures /jour

On va admettre un coefficient d’occupation des voitures de 1,5 personnes/voiture (valeur vraisemblablement sous-estimée pour ce type d’usage) :

=> 990 x 1,5 = 1485 voyageurs/jour

Chaque visiteur va effectuer 2 déplacements (A/R) :

=> 1485 x 2 = ... ... .............................2 970 voyages/jour


Commentaires ConsulTram :

Au final avec 660 places de parking on arrive à 2 970 montées dans le tramway par jour… C’est une hypothèse que l’on pourrait qualifier de haute et d’optimiste.

A titre de comparaison, à Montpellier en semaine, l’utilisation des parkings varie de 56 à 80% avec un taux de rotation de 1.1, alors que le samedi le taux de remplissage maximum est de 38 % avec un taux de rotation de 2.8 à 4.2. A Strasbourg, les taux d’occupation des parkings vont de 2% à 48%. Les faibles taux Strasbourgeois s’expliquant par de grands parkings. Il ne suffit pas d’augmenter la taille des parkings pour être attractif.

Quoi qu’il en soit le passage par Belle-Beille que nous préconisons admet bien évidemment des parkings relais. Ce qui est vrai pour Avrillé le sera aussi pour Belle-Beille. Dans les comparaisons, cela semble avoir été oublié !

2 - Bureaux - Plateau des Capucins

L’estimation de 19% (ref. PDU p.200) porte sur une part modale des déplacements tous motifs confondus sur l’ensemble de l’agglomération.

Dans le cas d’un pôle tertiaire concentré, desservi par une ligne de transport à haut niveau de service comme le tram, regroupant des emplois essentiellement sédentaires, on peut tabler sur une part modale proche d’une fonction centre-ville (24 % ref. PDU p45) :

=> 2300 salariés x 0,24 x 2 dépl/jour = 1104 voy/jour

Ce chiffre, qui ne tient pas compte des visiteurs est vraisemblablement sous estimé.


Commentaires ConsulTram :

Les 24 % sont la part modale des modes mécanisés (voitures et bus) seulement. On exclut les marcheurs qui représentent 24% des déplacements dans l’agglomération et 48% en centre-ville. Il serait plus juste d’utiliser le chiffre de 13% qui correspond à la part des bus dans le centre-ville (là où ils sont les plus utilisés). Le calcul fourni aux commissaires enquêteurs est donc une hypothèse extrêmement haute. Il faudrait intégrer également dans le comparatif avec Belle-Beille sa zone franche et ses centaines d’emplois nouveaux, ses immeubles et bureaux en projet et la ZI qui devrait être amplifiée par le pôle de compétitivité végétal.

Une hypothèse sereine serait : 2300 x 0.2 x 2 = 920 voyages/jour

Le PDU indique d’ailleurs que les déplacements domicile-travail ne représentent que 10.6% des déplacements en bus (page 48).

Ajoutons qu’il y aura également des visiteurs à l’université et la technopole qui regroupent laboratoires et entreprises. Le tramway sera aussi attractif pour ces populations. Il aurait été plus respectueux pour les commissaires enquêteurs et plus juste sur le plan intellectuel de faire une étude comparative ici avec Belle-Beille.

3 - Population Plateau des Capucins / Mavenne

S’agissant de quartiers d’habitation, on prendra un coefficient de mobilité de 2,89 dépl/jour (ref. PDU p. 200) et la part modale TC moyenne de 19 %:

=> 10000 h x 2,89 x 0,19 = ... 5 491 voy/jour


Commentaires ConsulTram :

Ce sont les hypothèses du PDU que l’on peut considérer comme acceptables. Rappelons aussi que 10.5% des déplacements motorisés se font en bus aujourd’hui et 84.5% en voiture. On espère avec le tramway fera passer de 10.5% à 19% la part des transports en commun. Rappelons que pour Grenoble et Nantes qui disposent de tramways, le taux global n’est que de 14% (Etude AURAN 2002).

Il est donc indispensable que le tramway angevin passe dans les zones d’habitation denses et que plusieurs lignes existent comme le rappelle le PDU. On trouvera en doc 6 une image de la ligne proposée par l’agglomération et celle de ConsulTram. Il est évident que notre ligne traverse des zones bien plus peuplées que la ligne de l’agglomération. Là encore, il aurait été correct de faire une étude comparative complète.

4 - Population Avrillé

Si les populations d’Avrillé et de BeIle-Beille sont sensiblement équivalentes, celle de BeIle-Beille est relativement figée alors que celle d’Avrillé est appelée à se développer (lotissement Ardenne, densification centre-ville, lotissement liéru, densification Bois du Roy).

On va estimer cette variation à 10% :
=> 7 700 (montée/descentes) x 0,10 = ………………………..770 voyages/jour


Commentaires ConsulTram :

Ce chiffre de 7 700 provient du PDU (page 152) mais concerne les lignes 3 et 9 sans les séparer.

Les données statistiques donnent pour la ligne 9 au niveau d’Avrillé (stations Ardennes à Lizé) 1205 montées descentes par jour.

Les chiffres deviennent : 1205 x 0.10 = …………..120 voyages / jour

5- Pôle santé

Belle-Beille abrite un campus universitaire regroupant 15 000 étudiants environ. Les déplacements de ces étudiants sont bien sûr pris en compte dans le nombre de montées/descentes évoquées par Consultram.

Il est donc nécessaire, pour que la comparaison soit équitable, de tenir compte sur la branche d’Avrillé du pôle santé qui sera desservi par la ligne de tramway et qui se trouve, comme le campus de Belle-Beille, sur la rive droite de la Maine.

Ce pôle comporte plusieurs composantes que nous allons analyser :
. étudiants :
On prendra pour cette population une part modale de 47,4 % (ref. PDU page 48) pour un taux de mobilité de 2 déplacements / jour (valeur vraisemblablement sous-estimée) :

=> 3 000 étudiants x 0,474 x 2=……………………………….. 2 844 voyages / jour
. salariés :
On prendra pour cette population les mêmes cœfficients que pour les emplois aux Capucins :

=> 5000 emplois x 24 % x 2 = 2 400 voyages/jour


Commentaires ConsulTram :

Même remarque que pour les bureaux des Capucins :
Une hypothèse sereine serait : 5000 x 0.2 x 2 = 2000 voyages/jour

. visiteurs et consultants :
On prendra pour cette population une part modale supérieure au taux moyen (ref. PDU p48 - dépl. autres motifs) pour tenir compte d’une plus grande proportion de personnes à mobilité réduite ou difficile par rapport à la population standard, soit 30% :

=> 3 000 visiteurs/jour x 0,3 x 2 = 2 000 voyages / jour

Ces deux dernières rubriques ne prennent pas en compte le centre régional de rééducation et de réadaptation fonctionnelles (C3RF). L’évaluation est donc sous-estimée de ce fait.


Commentaires ConsulTram :

Le cumul pour le pôle santé est donc de 2844 + 2400 + 2000 = 7244 voyages / jours. Si l’on compare avec le trafic de bus actuel on trouve 3654 montées descentes. Pour trouver cette valeur on additionne le trafic de la ligne 15 des stations St Thérèse à Maternité, plus l’arrêt hôpital des lignes 5,8 et 9.

Il y a donc un rapport de 2. C’est-à-dire que le tramway doublerait le nombre de montées descentes. C’est une hypothèse optimiste lorsque l’on voit comme les bus enserrent l’hôpital pour une bonne desserte. La ligne de tramway passe loin de l’arrêt hôpital par exemple qui compte 995 montées descentes.

Quant aux étudiants, il y a aujourd’hui 362 montées descentes au niveau de l’arrêt Fac de Médecine. Penser qu’ils seront 2844 à utiliser le tramway n’est pas très réaliste.

La ligne proposée par ConsulTram passe aussi le long de l’hôpital et captera donc une partie du trafic. Il est important de le souligner car le chef du projet a oublié de l’intégrer dans la note de comparaison chiffrée donnée à la commission d’enquête.

Notons d’autre part que l’hôpital est bien plus proche du centre ville que d’Avrillé (voir carte en doc 7). Il est troublant d’ajouter le pôle santé pour justifier le passage vers Avrillé …alors même que la ligne proposée par ConsulTram passe par l’Hôpital encore une fois !

On peut remarquer que les visiteurs du pôle santé viennent plutôt en soirée ou le samedi et dimanche visiter les malades. Il faudrait donc que la famille habite sur le trajet de la ligne de tramway car les connections avec les bus sont faibles sur ces créneaux horaires. Les 2000 voyages / jour reste donc une hypothèse qui aurait mérité d’être encadrée par des valeurs minimales et maximales.

Estimation de ConsulTram : (3654 – 995) + 30 % grâce au tramway = 3456 voyages/jour (à comparer avec les 7244)

6 - Parc du végétal

Entre les visiteurs (300 à 400 000 par an) et les congrès, colloques, salariés, professionnels..., on retiendra une fréquentation journalière de 2 000 visiteurs par jour avec un taux de mobilité de 2.

On retiendra par précaution une valeur de part modale TC inférieure à la moyenne de 19 %. soit 15% :
=> 2000 visiteurs / jour x 0,15 x 2 = ... ..600 voyages /jour


Commentaires ConsulTram :

Pour justifier Avrillé on a souvent cité le Parc du Végétal. Force est de constater que le flux reste faible et quasiment négligeable.

7 - Récapitulation

la fréquentation attendue pour les jours ouvrables sur la ligne d’Avrillé est de l’ordre de :

segment Monsieur Landreau Chef du projet Correctif du Collectif ConsulTram
Ligne Avrillé 7700 5172 (1)
Parking relais 2970 2970
Salariés Capucins 1104 920
Plateau Capucins / Mayenne 5491 5491
Accroissement population Avrillé 770 120
Etudiant Pôle santé 2844 3456
Salariés pôle santé 2400 2400
Visiteurs 2000 2000
Parc du végétal 600 600
Total 25 879 18729

(1)Stations Juigné/Lizé (ligne 9) + stations Lizé/Jean Moulin (ligne 5) = 3300 + 1872

Nous ne sommes pas loin des 26 100 montées/descentes du côté de Belle-Beille. Et cette hypothèse est vraisemblablement sous-évaluée.


Commentaires ConsulTram :

Pour justifier le choix d’Avrillé par rapport à Belle-Beille nous devons considérer les flux réels venant de ces pôles, et en particulier, ne pas considérer le pôle santé uniquement pour Avrillé. De même les parkings relais ne peuvent entrer dans la balance car ce qui serait vrai pour Avrillé le serait également pour Belle-Beille.

On a alors comme flux réel, en montées / descentes par jour :

Ligne Avrillé 5172
Salariés des Capucins 920
Plateau Capucins / Mayenne 5 491
Parc végétal 600
Accroissement population 120
Flux global Avrillé 12303

C’est évidemment peu par rapport aux 26 100 montées / descentes du côté de Belle-Beille. D’autre part, sur le plateau des Capucins on prévoit 3.5 hectares de bureaux pour 2300 salariés attendus. Les emplois ne se décrètent pas en libérant du terrain malheureusement !

Les flux du parc du végétal, du plateau des Capucins / Mayenne et de ses salariés sont pour l’instant virtuels. On a donc privilégié le futur hypothétique au quotidien réel des angevins.

Si la ligne de tramway remplacera effectivement la ligne 9 de bus, la ligne 3 qui dessert le quartier du Val d’Or à Avrillé sera maintenue.


Commentaires ConsulTram :

On remarquera encore ici l’absence de chiffrage pour différencier les flux respectifs des deux lignes.

Il est équitable de préciser qu’il en serait de même à BeIle-Beille où la ligne de tram proposée par Consultram remplacera effectivement la ligne de bus n°16 mais où nous devrons conserver le ligne 1 qui dessert le quartier des habitats collectifs de Belle-Beille et la Doutre. Cette ligne est une ligne majeure. Ce qui n’est pas le cas de la ligne 9 à Avrillé.


Commentaires ConsulTram :

Est-ce un lapsus révélateur de dire que la ligne 9 à Avrillé n’est pas une ligne majeure ?

D’autre part notre ligne n’a pas vocation à remplacer la ligne n°16 qui va vers le lac de Maine ! L’objectif de notre ligne est de créer une ligne rapide, fluide et sécurisante qui relie des pôles importants de la ville : campus de Belle-Beille – la Doutre – CHU – grands boulevards – la station Loraine Foch avec ses 17102 mouvements par jour – Palais des congrès – gares routière et SNCF – Roseraie. Notre ligne suit précisément les flux de la ville comme la densité des quartiers.

Nous aurions aimé disposer d’une vraie comparaison chiffrée, argumentée, critiquée avec rigueur et sans à priori. C’est ce que nous espérons de vos services et de pouvoir échanger sur ce point avec vous. La présentation faite ici est toujours à charge contre Belle-Beille et favorable à Avrillé.

La réserve formulée par Consultram à cet égard n’est donc pas fondée. Et ceci d’autant moins que la ligne directe Belle-Beille/Ralliement/Gare (1) assure une desserte très performante de Belle-Beille (cf ma note du 5 juillet page 18)


Commentaires ConsulTram :

La ligne proposée par Consultram prépare la deuxième ligne qui règle la question de la desserte. On n’a par ailleurs jamais écrit que notre première ligne supprimerait cette desserte rapide. La carte globale (doc 7) introduit la deuxième ligne qui solutionne cette question.

On remarquera une nouvelle fois qu’aucun chiffre n’appuie cette phrase : « une desserte très performante de Belle-Beille ».

8 - Remarque terminale

Nous maintenons qu’une telle approche des potentialités respectives des lignes de TCSP est d’une qualité bien inférieure aux simulations effectuées dans le cadre des études de faisabilité. Celles-ci ont en effet utilisé un modèle beaucoup plus fin et ont tenu compte de l’interactivité entre les différentes lignes du réseau TC, ce qui n’est bien sur pas le cas de l’exercice ci-dessus.


Commentaires ConsulTram :

Il est très surprenant de citer des simulations sans en donner à minima quelques graphiques.

Pourquoi ne pas exposer ces modèles plus fins pour nous convaincre ? Plaçons donc la ligne de ConsulTram dans ces simulations pour en connaître les résultats.

Pour conclure, nous pensons que l’intérêt des angevins est de suivre les corridors principaux déclinés dans le PDU : Roseraie, belle-Beille, Monplaisir et Trélazé.

Le Directeur de Projet,

Jacques LANDREAU

(1)
GarelBelle-Beille 18’ (vs 26’Iigne tram Consultram)
RalliementJBelle-Beille 12’ (vs 24’Iigne tram Consultram)
BelIe-Beille/Ralliement 17’
BelIe-Beille/Gare 23’

 Doc 6

PNG - 136.3 ko

PNG - 381.9 ko

Densité de la population angevine
(pages 46 de l’étude d’impact et complétée par ConsulTram)

Commentaires :

On remarquera l’adéquation entre cette carte et celle du document 2. La ligne proposée par ConsulTram en bleu traverse des zones très peuplées. Même en ajoutant à terme la zone des Capucins/ Mayenne, on restera loin du compte.

 Doc 7

Carte globale (page 174 de l’étude d’impact et modifiée par ConsulTram)

- En rouge : le tracé de l’agglomération
- En bleu : le tracé de ConsulTram (en pointillé une variante possible)
- En vert : introduction à la deuxième ligne