La minorité municipale rebondit sur le retard

lundi 19 janvier 2009
popularité : 14% Enregistrer au format PDF

Le groupe « Angers, Choisir l’Avenir » (minorité municipale) a réagi à la polémique naissante sur les retards du chantier du tramway, par la voix de Gilles Groussard, dont voici de larges extraits :


Un cafouillage aux lourdes conséquences économiques et financières

« L’air de rien, les angevins apprennent par la presse, que les délais de réalisation du tramway s’allongent, s’allongent, s’allongent… : 2008, 2009, 2010… aujourd’hui 2011 !

...

Retard aujourd’hui sur le tramway et ses conséquences financières sur le coût total de la 1ère ligne : souvenons-nous que la première ligne a été adoptée à un coût pour ALM de 140 millions d’euros, elle est aujourd’hui annoncée à 280 millions d’euros, subventions déduites.

Retard du chantier avec ses conséquences néfastes sur la circulation des angevins et l’activité commerciale dans la centre ville.

Derrière les effets d’annonce des vœux, la réalité s’impose à nouveau. La facture sera lourde financièrement et socialement. L’amateurisme exprimé depuis 48 heures, les cafouillages à répétition de l’équipe en place ne sont pas dignes des enjeux de la crise.

Il nous faut retrouver rapidement une culture de projet et d’efficacité. »

...

Le Courrier de l’Ouest comme Ouest-France ont repris ces commentaires, ou du moins la partie afférente au tramway.

Il est agréable de voir nos arguments et informations repris par d’autres, c’est un encouragement à continuer notre quête du bien commun.