L’ombre du tram plane sur les soldes ...

lundi 7 juillet 2008
par  ConsulTram
popularité : 14% Enregistrer au format PDF

L’article en question a été publié après le premier jour des soldes d’été, et ne prétend donc pas donner d’indication définitive ; nous d’ailleurs non plus.

Ce qui est sûr, c’est que depuis la fermeture de la rue d’Alsace, de nombreux commerces de la rue de la Roë mais aussi de la rue St Laud ont constaté une baisse de 30 voire 40% de chiffre d’affaire par rapport à l’année dernière. Si une partie est due aux difficultés générales, l’essentiel semble bien devoir être imputé au chantier du tram. Et comme les banques refusent de garantir le moindre prêt dans ce secteur, les commerçants sont coincés jusqu’à la fin des travaux, qu’ils souhaitent rester ou non.

Le point inquiétant dans cet article, on le trouve à la fin :


« Pour l’instant, les travaux se passent plutôt bien, assure Philippe de Boissieu [1]. Il y a juste quelques petits couacs. » Des problèmes de signalisation et des embouteillages boulevard Foch, mais surtout les trottoirs démolis rue d’Alsace... « Nous n’avons pas été prévenus, regrette Philippe de Boissieu. Ce que nous voulons, c’est que la mairie communique en amont. Nous avons édité un cahier des charges sur le déroulement des travaux devant nos commerces où nous avons énuméré point par point ce qui pourrait être douloureux pour nous. On l’a fait signer à la mairie et on aimerait simplement qu’elle s’y tienne. »

... et on aimerait simplement qu’elle s’y tienne. Ce n’est pourtant pas demander l’impossible, non ?



[1directeur des Galeries Lafayette et membre de l’association Vitrines d’Angers