Une ironie passée inaperçue

jeudi 4 octobre 2007
par  Bruno Poterie
popularité : 11% Enregistrer au format PDF

Les travaux sur le tracé Sud vont débuter mi 2008, si on en croit les dernières annonces. En fait, il semble bien que ce sera des début 2008, pour la partie de déport des réseaux sur le tracé, et notamment rue Létanduère. Ces travaux vont entraîner pas mal de désagréments, dont l’impossibilité de se garer dans les rues avoisinantes, bvd de Strasbourg, mais aussi rue Nicolas Bataille [1].

Hors, il y a dans cette zone 2 écoles, maternelle et primaire, et les parents ne pourront plus pendant longtemps venir déposer et reprendre leurs rejetons. D’après nos informations obtenues, la mairie envisage d’organiser un pédibus [2] matin midi et soir entre ces écoles et la zone de réccupération, déportée sur ... le parvis du centre commercial "Chapeau de Gendarme" (Géant La Roseraie). Cela fait une bonne trotte, mais c’est le seul endroit ou les parents pourront poser leur véhicules en attendant le pédibus.

Le projet n’a semble-t-il pas soulevé trop d’opposition, le pédibus en question étant fort bien sécurisé, ne traversant une rue qu’une seule fois (et encore, pour les primaires seulement), passant ensuite par les Anciennes Provinces pour rejoindre le parking de Géant par un passage entièrement piéton et donc sans danger : la passerelle Winston-Churchill !

L’ironie de la situation a semble-t-il complètement échappée à l’équipe du projet tram, laquelle a programmée la suppression de ladite passerelle, malgré l’opposition de l’ensemble de ses utilisateurs et malgré la remarque négative des commissaires-enquêteurs, pour des raisons dogmatiques de réaménagement urbain. Le même pédibus obligé de traverser aux heures de pointe le bvd Winston-Churchill en croisant 2 voies cyclistes, 2 voies de voitures et les rails du tram, c’est une toute autre histoire ...


[1Cette interdiction risque aussi de devenir définitive au moins bvd de Strasbourg, mais ceci est une autre histoire

[2accompagnement des enfants à pied dans des groupes organisés et encadrés, une fort bonne chose en elle-même